Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Eric & Marion
  • : Une expatriation en Angola, est-ce aussi difficile qu'on le prétend ?
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

14 mars 2009 6 14 /03 /mars /2009 10:47
Météorite ou pas, nous laissâmes les 2 grands à Windhoek pour leur retour en France et continuâmes sur les pistes namibiennes. Réflexion camillesque "Quand est-ce quon rentre à Luanda, parce que sans les grands, je m'ennuie !"




















En descendant vers le SW et le desert de Namib, dans le vaste parc de Namib-Nauflutt, on quitte les hauts plateaux, la chaleur monte et la pluie est moins présente, ce qui facilite le passage des gués ! (non, je ne parle pas de la transhumance des homosexuels anglo-saxons...)

Alors que nous admirons ces étendues grandioses, nous sommes survolés par un vieux DC3, avec encore ses moteurs à pistons si j'en crois le bruit incroyable !
























Arrivée à Desert Homestead & Horse Trail, dans un décor wersternien.
40°, rien ne bouge. Au loin un nuage de poussière retombe doucement après le passage d'un improbable voiture.
Le petit repos après les 6 heures de piste est apprécié, au son du flap-flap du ventilateur. Soucieux de miniminiser leur impact environnemental, la clim est une rareté (et c'est tant mieux).
Petit saut dans la piscine, repas au son des criquets et hop une bonne journée écoulée.


Le lendemain après-midi, après les grosses chaleurs, départ pour une randonnée de 3h à cheval (private, of course !!). Tous le monde se débrouille et les galops à travers les prairies sont un régal.
Arrivée au soleil couchant au campement






























Pas le temps de s'occuper des chevaux (il y a du personnel pour ça, coua...), le vin blanc frais est déjà servi.
A peine le temps de prendre une douche au grand air (génial) que le barbecue à déjà démarré.
Nos 2 moniteurs du jour ce sont transformés en parfait hôtes de la nuit. Les grillades seront appréciées ainsi que les discussions sur la Namibie, indépendance et place des blancs dans la société (6% de la population).
Voir ces 2 jeunes "européens" namibiens parler allemand au fin fond du bush me laisse réveur sur la capacité de l'Homme à résister à l'intégration (le descendant de l'une est venu comme  missionnaire en 1906 !)




Tout en comtemplant un merveilleux ciel étoilé, croix du Sud en prime on s'endort après une journée bien remplie.
Car dès 5 heures nous étions sur la piste pour aller voir le lever de soleil sur les dunes de Sossusvlei, qui est une petite vue sur le desert de Namib et ses dunes les plus hautes du monde (+150m)
















Avant de découvrir le parc naturel, on doit payer l'entrée. Dès l'ouverture tous les touristes se précipitent vers le guichet, dans les lueurs de l'aube pour arriver au lever du soleil. En effet il y a encore 60km d'approche avant les dunes et l'aube rougeoie de plus en plus. Hélas, les matronnes ont oublié les clefs ! Avant de les retrouver, le jour est bien là. Marion enrage.
Les paysages aux dégragés de vert (exceptionnel) avec leurs bandes d'Oryx nous font oublier rapidement ces désagréments.

















Les premières dunes de Sossusvlei apparaissent enfin. Leurs teintes ocres contrastent maginfiquement avec le vert tendre des prairies.
Après un peu de marche ensablée, nous découvrons un vlei, lac asséché, dont les arbres morts soulignent l'avancée inéxorable du désert.



Nos reprenons la route pour aller vers Swakopmund, petite ville cotière. Sur la piste arrêt à Solitaire, bien marquée sur la carte routière mais avec seulement 3 maisons et un décor très middle-west américain !


Lieu de plaisir, Solitaire ? En tout cas on y trouve de l'essence, une vieille épicerie et un café. Ce sera suffisant pour cette courte étape, Swakopmund nous attend !
Avant d'arriver sur la place de la mairie où toute la douceur de l'architecture allemande peut s'épanouir...nous croisons le tropique du Capricorne. Grosse deception, pas de ligne pointillée disparaissant à l'horizon !















Comme je sais que vous adorez aussi la Bavière, quelques échantillons de l'autre Afrique :














Des rues grouillantes où règne le chaos....                                   Une petite gare mal entretenue...


La digue de Swakopmund : Un peu d'histoire !
Les allemands occupèrent le Nord de la Namibie, tandis que le Sud était tenu par ces fourbes de britishs. Les anglais avait en Walvis Bay (situé 30km au Sud) un port protégé grâce à un long cordon littoral. De Walvis jusquà la frontière angolaise (+500 km au Nord), il n' y a qu'une côte sableuse rectiligne, sans abri, appelée la Skeleton coast, c'est dire qu'elle est super accueillante...
Les allemands, pour ravitailler le pays par la mer, n'eurent donc d'autre choix que de construire une très longue digue dont il reste ces vestiges.




Ce qui est sympa dans cette petite ville, c'est que pouvez faire à peu près n'importe quelle activité sportive ou de découverte : ballon, dune surf, pêche, sortie morses et dauphins, sortie animaux du désert, shopping etc...
Camille et moi (surtout moi !) décidâmes d'en choisir une : la chute libre, whaou !!
On vous racontera plus en détails dans un prochain article.


















Ce petit coup d'adrénaline marqua la fin de nos vacances namibienne et le retour sur Windhoek, avec un stop dans un lodge en reserve privée, où nous pûmes enfin voir notre second Big Five (après l'éléphant d'Etosha).


Voili, voilou, le carnet de Namibie se referme, ate longo...



Partager cet article
Repost0

commentaires

priscillia 23/03/2009 11:29

bonjour j'espère que vou vous rapeler de moi, votre blog esst super,,,,vous ete ou?

Valérie 15/03/2009 20:31

Waouh !!!!!!!!
Quel périple ! Marion si tu veux des photos de couchers de soleil je peux te faire quelques clichés aux Mureaux. C'est aussi très exotique !

Laure 15/03/2009 18:53

Les photos sont superbes, le texte très très agréable à lire... même moi je me suis surprise à m'évader un instant alors que pourtant j'ai aussi vu ce pays! Bon, j'étais pas ac vous pour cette partie là mais bon...

J'adore vos têtes pendant la chute libre, j'ai hâte de voir + de photos ds l'article qui lui sera consacré!

bruno c 15/03/2009 15:18

Eh ben si c'est pas des vacances de rêve et de luxe, ça...
Les prochaines vont vous paraître fades et spartiates.
Merci pour la vue du vénérable DC3, et du lion empaillé (à
moins que ce ne soit la photo du prospectus de la réserve?)
Je suis aussi contre la clim en général, tu as bien
fait de le dire Eric, cette pensée te sauve in-extremis des
flammes et du CO2 de l'enfer après
cette débauche d'opulence.
Bises, Bruno

Eric & Marion 15/03/2009 18:28


Marion avait dit "le DC3 c'est pour Bruno", objectif atteint !
Et pour le lion, la photo et de moi ou de Camille (on se dispute toujours l'appareil)