Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de Eric & Marion
  • : Une expatriation en Angola, est-ce aussi difficile qu'on le prétend ?
  • Contact

Recherche

Catégories

Liens

27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 19:49

 

Fidèles lecteurs vous l’aurez tout de suite compris, je vais vous parler de politique…

Il l’avait dit, il l’a fait, le petit Nicolas est venu en Angola pour aplanir les « petites » divergences qui mettaient du sable dans les rouages de notre business : Entendez par là, la fin des poursuites judiciaires contre Dos Santos, le président de l’Angola, pour une affaire de vente d’armes pas très claire (petite digression due au festival de Cannes regardez, si ce n’est déjà fait, l’admirable Lord of War avec aussi un Nicolas, mais Cage).

Bien, après cette introduction très proustienne, il faut bien avouer que l’ambassade de France (vous savez, celle qui ressemble à un hôtel de passe de Calcutta mais en moins présentable) avait convié tous les français de Luanda à assister au discours de Sarkozy, à l’école française. Ouille, ouille, le coup de pied dans la fourmilière : nettoyage de fond en comble, peinture fraîche à tous les étages, estrade et pupitre neufs, et nouveau costume pour le proviseur….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une belle délégation totalienne pris donc le chemin des écoliers dans leurs petites navettes et se retrouvèrent parmi d’autres, beaucoup d’autres…Sous un fort cagnard….

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Elèves du collège et du lycée attendaient sagement alors que les maîtresses, oups ! professeurs des écoles, se la pétaient un peu devant les drapeaux de la république et

L’éphémère estrade n’attendit pas longtemps, une rumeur
suivie d’un mouvement de foule annonça la venue du président, serrant les mains à qui mieux mieux. Hélas, n’est pas paparazzi qui veut, je ne suis arrivé qu’à prendre des dos, des mains, le sol, flou….

 

 

 

 

 

 

Enfin, immobile ou presque derrière son pupitre, je pus l’immortaliser alors que s’adressant à moi, il me remerciait d’avoir voté pour lui….non, c’est pas ça…il rasait gratis.

Que l’on juge :

-         agrandissement de l’école par ajout de 7 classes

-         gratuité de l’enseignement à l’étranger (déjà qu’il n’y a pas assez d’argent ?)

-         construction d’une nouvelle ambassade (voir plus haut J)

 

Moi je dis, les promesses n’engagent que les imbéciles qui les écoutent.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais bon, sur cette petite terre de France, tout fini dans la bonne humeur autour d’un buffet où petits fours rassis (cause soleil et Sodexcroc) le disputait à la bière nationale (la CUCA) qui s’était fendue ma foi d’une bien belle affiche

 

Bon vous l’aurez compris, j’arrive à la fin et je n’en ais pas encore parlé : j’ai été hyper déçu car ELLE n’est pas venue, la belle Carla, visiter les mousseques et me claquer une bise…..

Un seul être vous manque et la terre est dépeuplée…

Partager cet article
Repost0

commentaires

Laure 29/05/2008 00:38

Bon ben bien sûr ton article m'a fait mourir de rire... mais alors je meurs pas du tt de rire qd j'entends les promesses qu'il vous fait :
-une école plus grande : on s'en fout, c lui qui va la construire ou quoi?
-les frais de scolarité gratuits : on s'en fout, c total qui paye, alors faut en profiter, au contraire!!!!!!!!!!!!!!

Et après on nous dit que les caisses sont vides... mais la faute à qui? aux neuneus qui nous dirigent...

Et attention au fait, tu sais que Sarko a un employé spécial chargé de traquer les articles qui paraissent à son sujet... tu vas peut-être bientôt croupir au fin fond d'un prison angolaise...